• ElieBook

REINE DE BEAUTE de Amy K. Green


INFORMATIONS :


TITRE : REINE DE BEAUTE

SORTIE : 28/05/2020

AUTEUR : Amy K. Green

ÉDITEUR : Belfond Noir

PAGES : 420

GENRE : Thriller


SYNOPSIS :


Dans la lignée de La Vérité sur l'affaire Harry Quebert, un premier roman noir d'une grande finesse psychologique ; une réflexion grinçante sur la bonne société puritaine américaine, qui, sous la perfection de ses apparences, cache une obsession névrotique pour l'innocence de la jeunesse.


La communauté de Wrenton, dans le Maine, est sous le choc : le corps de Jenny Kennedy, reine de beauté de treize ans, vient d'être retrouvé à l'orée des bois, dans une chemise de nuit rose, un bouquet de fleurs à la main.

Le coupable ? Tous désignent un garçon simplet, fervent amateur de concours de miss.


Seule Virginia, la demi-sœur de la victime, récuse cet avis. Si elle détestait sa cadette presque autant qu'elle déteste la famille parfaite recomposée par son père, elle n'en connaissait pas moins les secrets troubles de la belle adolescente. Des secrets qui les unissaient malgré elles...


Pourquoi remuer le passé quand tout le monde semble s'accorder sur un coupable ? Pourquoi prendre le risque de souffrir, encore ?


Mais Virginia veut savoir. À tout prix. Quitte à révéler le vice sous la blancheur des façades à bardeaux blancs de ce village paisible. Quitte à pénétrer sur le terrain de chasse du plus terrible des prédateurs...


MON RESSENTI :


Dans un premier temps, je tiens à préciser que je n'aime pas du tout le choix qui a été fait en résumé de faire un lien avec comme phrase d'accroche "Dans la lignée de La Vérité sur l'affaire Harry Quebert". J'ai pourtant adoré ce dernier mais je ne comprends pas ce choix. Je trouve ça dommage de vouloir attirer des lecteurs en parlant d'un autre roman à succès. C'est souvent le cas avec les bandeaux rouges qu'on retrouve souvent sur la couverture du genre "si vous avez aimé...." . Personnellement je ne trouve pas que ce soit nécessaire pour vendre un roman de l'assimiler à un succès passé car la plupart du temps la similitude n'est pas présente et c'est juste une phrase d'accroche pour "appâter " le lecteur . Je suis totalement contre cette pratique, le livre doit se suffire à lui même il faut lui laisser sa chance avec sa propre histoire et non en l'assimilant à un roman qui a surfé sur la vague. Voilà petit coup de gueule d'entrée de jeux pas violent mais encore une fois, ici ce ne sont que mes ressentis mais je tenais à le souligner.


Pour ceux et celles qui me lisent régulièrement, vous commencez à savoir que le thriller est vraiment un de mes genres de prédilection. C'est vraiment ce que je préfère et de loin même si je vais de plus en plus vers d'autres styles. Je m'intéresse à différents sujets mais j'aime toujours revenir vers une valeur sûre et c'est là que se pose pour moi les thrillers.

Alors si vraiment il faut faire un lien avec La Vérité sur l'affaire Harry Quebert, oui il y en a un et c'est juste pour moi le seul point commun c'est le meurtre d'une adolescente et voilà ça s'arrête là pour la comparaison.

Concernant le roman en lui même, c'est un très bon page turner, il est très prenant je me suis vite plongée dans cette narration à deux voix. Les chapitres sont alternés, nous avons la version et le récit de Virginia la grande soeur de la victime où on peut suivre avec elle l'enquête et les chapitres de Jenny qui nous permettent de comprendre cette jeune fille et surtout comment elle est arrivée à cette fin tragique.


Comme énoncé plus haut, dès le début j'ai été happée par cette histoire, les pages défilent et on a envie d'en savoir toujours plus. On soupçonne tout le monde, d'ailleurs moi qui découvre souvent dès les premières pages le coupable je dois avouer que là j'ai été assez surprise du dénouement. J'ai commencé à suspecter ce personnage vraiment à quelques pages de la révélation.

La lecture est très fluide, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, l'auteure à su avec talent nous dépeindre ce que j'appelle le total paradoxal américain. En effet, derrière souvent l'image toute lisse comme dans ce roman, d'une jeunesse soit disant puritaine, se cache des adolescents tourmentés et étouffés par cette image qui ne leur correspond pas.

J'ai vraiment apprécié ma lecture, même si je dois l'avouer je ne me suis pas attachée aux personnages mais ça ne m'a pas gêné plus que ça.

Il faut souligner que l'auteur aborde des sujets graves, comme la pédophilie, le décès d'un proche, les relations mères filles ou encore les secrets de familles sans oublier ce besoin à l'adolescence que nous pouvons ressentir de vouloir à tout prix voler de nos propres ailes, un prix ici bien cher à payer pour la petite Jenny. J'ai lu d'autres blogueurs décrire une des relations du roman comme syndrome de stockholm moi je l'ai plus perçue comme l'emprise d'un pervers narcissique, mais là dessus je vous laisse seul juge. C'est justement cela qui est intéressant de découvrir à travers d'autres chroniques un point de vue différent du mien .


Je recommande aux amateurs du genre ce thriller qui a su me captiver, le suspens nous tient en haleine du début à la fin.

J'espère que l'auteur nous fera bientôt découvrir de nouveaux romans de sa plume.









© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com