• ElieBook

Le voleur de regards de Sebastian Fitzek


INFORMATIONS :


TITRE VF : LE VOLEUR DE REGARDS TITRE VO : AUGENSAMMIER

AUTEUR : SEBASTIAN FITZEK

ÉDITEUR : L'ARCHIPEL

PUBLICATION : 06/03/2013

PAGES : 391


SYNOPSIS :


Une vague de crimes d'une cruauté sans précédent s'abat sur Berlin. Un tueur en série s'infiltre dans les foyers en l'absence du père de famille, tue la mère, enlève l'enfant et accorde un ultimatum à la police pour le retrouver. Passé cet ultimatum, l'enfant est assassiné. En référence à l'oeil gauche qu'il prélève sur ses victimes, les médias lui ont attribué un surnom : le Voleur de regards... Alexander Zorbach, un ancien policier devenu journaliste, se rend sur une nouvelle scène de crime. Une mère de famille a été assassinée et son fils de 9 ans a disparu. Alexander se retrouve pris dans l'engrenage du jeu machiavélique auquel se livre le Voleur de regards, qui veut lui faire porter le chapeau. Zorbach a 45 heures pour retrouver l'enfant et prouver son innocence. Le compte à rebours est lancé...


MON AVIS :


Second roman de l'auteur que je découvre ou devrais je dire, que je dévore.


Après le Briseur d’Âmes que je vous recommande vivement et dont vous pouvez découvrir ma chronique ici, j'avais hâte de découvrir une nouvelle histoire de cet auteur.


Encore une fois, je n'ai pas été déçue et je suis sortie de ma lecture bluffée par cette intrigue.


Sebastian Fitzek, auteur du roman, m'avait déjà surprise dans le roman Le Briseur d'âmes avec pour repère des chapitres, une mesure de temps en Peur, c'était tant de temps avant « la Peur », très surprenant et pour le Voleur de Regards il récidive en inversant le sens des chapitres habituels. Le roman commence par l'épilogue et finit par le prologue, les chapitres commencent du dernier en remontant jusqu'au premier, étrange ? Oui sur le moment mais ce détail prend toute son importance quand on lit le roman.


Dans cette intrigue, Alexander Zorbach est un ancien policier devenu journaliste suite à une affaire qui le traumatise encore et dont il ne se pardonne pas la fin tragique.


Toute cette affaire a ruinée sa vie : dans son travail comme dans sa vie de famille puisqu’il est sur le point de divorcer de sa femme Nicci et ses enquêtes journalistiques lui laisse très peu de temps pour être présent aux côtés de son fils.


Rien ne va s'arranger en mettant les pieds dans la machination sans scrupules du Voleur de Regards puisque ce dernier va malmener Zorbach en essayant lui faire porter le chapeau de ses mises en scènes macabres. Se joue alors pour Alexander une course contre le temps dont il ne ressortira pas indemne.


Il entraînera dans sa folle investigation, Alina une jeune physiothérapeute aveugle, qui par flash perçoit le passé aux contacts des personnes qu'elle touche.


On va, comme Alexander, beaucoup se méfier de ce personnage puis, au fur et à mesure on va apprendre à la connaître, à la comprendre.


Autant vous dire que l'auteur joue avec nos nerfs tout le long du roman, c'est délicieusement bien mené, je ne me suis doutée de rien.


La fin est épatante, quand tous les éléments s’emboîtent et que tout devient plus clair ; j'étais médusée devant mon livre, je n'en revenais pas et je me demande encore comment l'auteur peut avoir autant d'imagination et une telle facilité à nous embarquer dans ces sombres enquêtes.


J'en redemande, j'ai deux autres romans dans ma Pal : Thérapie et Tu ne te souviendras pas, qu'il faut que je lise à tout prix, c'est un auteur que je suis et que je ne suis pas prête de lâcher.


Amateurs de thrillers brillants, celui-ci est fait pour vous.



© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com