• ElieBook

La couleur des sentiments de Kathryn STOCKETT


INFORMATIONS : TITRE : La couleur des sentiments

Titre original : The Help (2009) AUTEURE : Kathryn STOCKETT ÉDITEUR : Jacqueline CHAMBON PAGES : 526 GENRE : HISTORIQUE


SYNOPSIS :


Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.


MON RESSENTI :


Il m'en aura fallu du temps pour me décider à sortir ce roman de ma PAL (pile à lire). Cela fait plusieurs années qu'il va de bibliothèque en bibliothèque, qu'il me suit à travers mes multiples déménagements mais j'ai souvent reporté cette lecture. Pour quelles raisons ? Figurez vous que moi même je ne le sais pas, c'est un mystère car c'est un sujet qui m'intéresse et m'interpelle souvent alors voilà le bon moment est enfin arrivé et je me suis délectée de ce petit bijou.

Depuis longtemps je m'intéresse à cette période de l'histoire et j'aime découvrir ce genre de romans qui traite de la ségrégation raciale. C'est toujours avec grand intérêt que je découvre des livres qui nous rappelle cette triste période de l'histoire et qui malheureusement est toujours d'actualité, d'une façon différente mais bien là quand même.

Bien évidemment ce livre est sorti il y a déjà quelques années donc j'en ai déjà beaucoup entendu parlé et difficile de passer à côté d'autant plus que ce dernier à été adapté au cinéma.


J'apprécie beaucoup les romans à plusieurs voix, ça permet de respirer un peu entre chaque personnages et d'avoir plusieurs point de vus. Notamment ici où les trois personnages principaux sont vraiment différentes déjà de part leurs caractères mais aussi au niveau de leurs classes sociales et couleur de peau.

Minny et Aibeleen sont deux gouvernantes afro-américaines au cœur des années 60 dans le Mississippi, un des états à l'époque les plus dur pendant cette période de ségrégation. L'une a fait de la cuisine son domaine de prédilection et l'autre s'est attachée à mettre tout son cœur dans l'éducation des enfants blancs dont elle à la garde en plus des autres tâches qui lui incombent. On découvre à travers leurs quotidiens ce que voulait dire "être Noir" à cette époque et d'autant plus "être Noir" aux services des Blancs. Non sans surprise, l'auteur nous dépeint les brimades, moqueries et autres réflexions en tout genre des plus déplacées aux plus idiotes.

Il y a Skeeter, cette jeune femme Blanche pas comme les autres femmes de son époque, de son entourage. Elle commence à s’interroger, à remettre en questions ce qui se passe autour d'elle, tout se déclenche quand une de ses amies Hilly (la plus puante du roman si je peux me permettre) souhaite faire passer une loi pour que les domestiques disposent de leurs propres sanitaires (de préférence dans le garage ou dehors) afin de ne pas avoir à poser son petit cul de blanche au même endroit que celui de sa bonne. Autant vous dire que j'ai pesté à ce moment du livre, que cette Hilly en a pris plein le nez je dû l'insulter de tous les noms d'oiseaux cella là et vu le personnage puant qu'elle est elle en a pris pour son grade tout le long du roman.

A ce moment là Skeeter qui souhaite devenir écrivain, se rapproche de ces bonnes et souhaite écrire un roman qui raconterait leurs points de vus de domestiques, qu'elles racontent enfin comment ça se passe d'être au service des blancs.


Je trouve l'idée de ce roman vraiment merveilleuse, au fur et à mesure que nous découvrons leurs histoires on passe par un éventail d'émotions. Tour à tour j'ai été consternée devant autant de méchanceté et d’imbécillité humaine (ça c'est toujours valable de nos jours d'ailleurs) mais pas que... On rit aussi avec ces bonnes pleine de courage, de force et d'amour. J'ai été très émue également, comment ne pas l'être, face à leurs récits si poignants et pas seulement sur leurs quotidiens auprès de leurs patronnes. Ces exceptionnelles femmes nous livre à chaque page un peu plus de leurs vies, de leurs vécus et c'est vraiment une tonne de compassion et d'admiration qui monte à chaque histoire.


C'est un véritable coup de cœur pour moi ce roman, j'en sort chamboulée mais aussi tellement admirative. La première chose que je me suis dite en refermant ce livre, c'est que j'aurai aimé les rencontrer, être là à leurs côtés et comme Skeeter bouleverser les choses, mettre un grand coup de pied là dedans et aider ces femmes. Oui de tout cœur j'aurai aimé ça.

Merci à l'auteure qui je pense ne pouvait pas rendre de plus bel hommage aux domestiques afro américaines, son roman est vraiment plein de respect envers elles.



La première chose que j'ai faite après avoir dévoré ce roman, c'est bien évidemment de regarder le film. Il est franchement réussi, que ce soit dans le choix des acteurs et l'adaptation du roman vraiment là aussi c'est un bel hommage. Après si vraiment on veut titiller un peu il y a quelques petits passages qui sont pas respectés totalement mais je vais pas chipoter le film est vraiment magnifique.








69 vues

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com