• ElieBook

ALABAMA 1963 de ludovic manchette et christian niemiec


INFORMATIONS :


TITRE : ALABAMA 1963

AUTEUR : LUDOVIC MANCHETTE ET CHRISTIAN NIEMIEC

SORTIE : 20/08/2020

PAGES : 384

EDITEUR : CHERCHE MIDI


SYNOPSIS :


Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent…


Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime.


Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge : « Les petites filles, ça disparaît pas comme ça… »


Deux êtres que tout oppose. A priori.


Sous des airs de polar américain, "Alabama 1963" est avant tout une plongée captivante dans les États-Unis des années 1960, sur fond de ségrégation, de Ku Klux Klan et d'assassinat de Kennedy.


MON RESSENTI :


Comme beaucoup de sujets qui m'attirent, qui me passionnent même si j'ai dû mal avec ce dernier terme car comment associer un sentiment aussi fort de passion avec des thèmes aussi dur que le racisme et la ségrégation.

On est plongé dès les premières pages dans cette époque terrible de l'histoire, on rentre avec une facilité dans ce roman c'est déconcertant. La notion de facilité peut parfois être péjorative, mais là pas du tout, j'entends par là que l'on ressent immédiatement que les auteurs de ce roman sont également des scénaristes pour le cinéma. Pour ceux qui me suivent et lisent régulièrement mes articles, vous devez commencer à savoir que j'ai toujours envie quand j'ai adoré un roman d'en voir une adaptation cinéma ou télé au risque d'être souvent déçue.

Encore une fois, je ne vais pas être très originale, mais là je vous assure que lorsque vous débutez la lecture des premières lignes, le film se met en place devant vos yeux, j'ai tout de suite réussi à imaginer les personnages, je me suis même laissée aller à en faire le casting.


Les auteurs vous embarquent en Alabama, on est plongé dans les années 60 où les Noirs doivent marcher tête baissée, être parqués comme des bêtes dans le fond des bus et debout même pas le droit de s'assoir. Les brimades et humiliations sont leurs quotidien mais rien de tout cela ne les empêche de marcher avec dignité face à la bêtise et ignorance humaine.


J'ai apprécié la personnalité des personnages, on s'attache facilement à certains d'entre eux malgré les différences et les opinions qui peuvent les opposer. Je vous laisse imaginer le chaos qui va régner lorsqu'un détective privé blanc alcoolique, bourru et dans un état pitoyable va accepter d'enquêter sur les meurtres de petites filles noires, lui le raciste de première classe, étouffés comme ses collègues par des préjugés. Il ne va pas s'arrêter là et bouleverser tous les codes quand il va solliciter l'aide de sa femme de ménage Adela pour l'aider dans ses enquêtes.


Les auteurs nous servent sur un plateau de maitre un duo aussi improbable qu'amusant, on va de surprises en surprises, on passe du rire aux larmes. J'ai passé un délicieux moment de lecture, la fin m'a arraché un énorme pincement au coeur mais j'ai trouvé l'ensemble tellement réussi.

Une galerie de personnages principaux et secondaires hauts en couleurs, une histoire qui nous tient en haleine du début à la fin avec un maintient du suspens maitrisé.


Je vous recommande vivement ce roman et j'ai hâte que les auteurs nous proposent une nouvelle histoire aussi intrigante et bouleversante.





44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout